Pathologie la plus fréquente de la cheville et du pied et son traitement

Posted on

La douleur post-opératoire n’est pas une fatalité dans la chirurgie de l’avant-pied malgré tout ce que l’on entend dire; cependant elle existe et doit être traitée.

Elle est donc passive (vous mobilisez le gros orteil avec l’index la main du même côté) et active (vous mobilisez l’orteil avec vos muscles sans mettre le doigt). Le gonflement du gros orteil donne le même effet , c’est pourquoi il faut tout faire pour l’éviter . Cependant, un gonflement trop important du pied peut conduire à une insuffisance de positionnement; ce qui peut être préjudiciable pour le résultat. On peut donc être amené à changer la résine pour contrôler la cicatrisation mais aussi pour améliorer le positionnement du pied et de la cheville. En général, selon le ou les gestes prévus, une opération pour hallux valgus dure entre 15 et 25 mn, parfois plus. Cette déformation isolée du gros orteil si elle évolue et s’accentue peut entraîner des déformations sur les orteils latéraux. Cette intervention chirurgicale se fait sous anesthésie loco-régionale localisée uniquement au pied et à la cheville. Leur indication est intéressante dans les formes modérées mais nécessite un suivi post opératoire rigoureux particulièrement si le maintient de la correction se fait par des pansements. L’algodystrophie : Ce syndrome entraînant douleurs, raideur et décalcification peut se voir dans toute chirurgie de l’avant pied.

Consignes post opératoires après chirurgie de l’hallux valgus

  • Suite à une atrophie d’une terminaison nerveuse (hernie discale L5S1) du nerf sciatique, j’ai les orteils du pied droit en griffe, la chirurgie est-elle indiquée ?

Les troubles de la sensibilité du gros orteil : C’est une complication rare qui est généralement due à l’œdème post opératoire.

En cas de déformation douloureuse de l’avant pied il ne faut donc plus attendre pour avoir recours à la chirurgie. L’hallux ridigus (ou limitus) correspond à un enraidissement douloureux suite à une pathologie dégénérative de l’articulation entre le premier métatarsien et la première phalange du gros orteil. Il est moindre dans la chirurgie de l’hallux valgus, inférieur à 2 % pour Mouton dans sa thèse (3). Les troubles statiques secondaires après chirurgie percutanée de l’avant-pied sont dominés par les métatarsalgies de transfert après chirurgie de l’hallux valgus (de 2 à 5,6 %) (3-5). De plus il est impossible de réaliser des gestes de chirurgie percutanée de l’avant pied sans maîtriser les techniques conventionnelles à ciel ouvert. Elle peut survenir suite à un traumatisme connu ou être le résultat d’un mauvais positionnement des pieds, comme c’est le cas avec une arche plantaire affaissée. Un mauvais alignement des pieds peut contribuer à une usure précoce des articulations du pied et de la cheville. L’hallux valgus est une déviation vers l’intérieur du pied du gros orteil. Cette intervention se pratique le plus souvent en chirurgie mini-invasive par de petites cicatrices sur le bord interne du pied.

1 kit = Une attelle pour pied gauche + Une attelle pour pied droit

  • Suite à une entorse de cheville sans traitement chirurgical, ni immobilisation, je reste avec un pied douloureux au repos et moins stable. Peut-on revenir dessus ? J’ai 59 ans.

Cette peau renferme différents capteurs sensitifs, certains sont sensibles à la pression au niveau des appuis, ils sont plus nombreux au niveau des doigts de pied.

Concernant les déformations, quand le gros orteil n’est pas parallèle aux autres, et qu’il est dévié vers l’extérieur on parle d’hallux valgus aussi appelé oignon, une pathologie fréquente des orteils. Dans les cas les plus difficiles, le deuxième orteil et parfois les suivants prennent alors une forme anormale, celle d’une griffe. Malformation d’origine ou apparue suite au port de chaussures peu adaptées, nombre de pathologies au départ bénignes peuvent s’aggraver (hallux valgus, orteil en griffe…). En savoir plus Sur Allodocteurs.fr Dossiers : Questions/réponses : Livres : Ailleurs sur le web : L’hallux valgus, plus connu sous le nom d’oignon, est une déviation anormale du gros orteil. La chirurgie de l’hallux valgus a fait beaucoup de progrès, les interventions classiques avec leur cortège de douleurs invalidantes, d’immobilisation sont presque oubliées. Les techniques actuelles sont fiables, mais vos tissus demandent du temps pour cicatriser, et votre pied pour s’adapter à la situation nouvelle créée par l’intervention. Le rayon du gros orteil est constitué : L’hallux valgus est une déviation du gros orteil en dehors, vers les petits orteils. Il faut tout de même retenir que dès qu’il y a des rétractions, ces orthèses sont peut efficaces, car ne suffisent pas à ré axer le gros orteil. Douleur, gène, tracas pour se chausser, vous avez décidé de recourir à la chirurgie pour en finir avec l’hallux valgus, Doctissimo vous en parle.

Cette attelle de pied aide à déplacer naturellement votre oignon tout en gardant l’alignement correct de vos orteils et de votre pied.

  • À la suite d’une atrophie d’une terminaison nerveuse du nerf sciatique, j’ai les orteils en griffe au niveau du pied droit, la chirurgie est-elle indiquée ?

Cette technique est très utile, donnant des suites opératoires plus simples pour le patient, mais les complications sont possibles comme pour les techniques classiques.

Il faut savoir également que cette chirurgie ne peut pas guérir tous les cas, que le chirurgien peut alors combiner pour le même pied les deux techniques. Ecrit par: Dr Cyrille Cazeau Un oignon, ou hallux valgus, est une déviation anormale de la base du gros orteil qui déborde sur la face interne du pied. Ce syndrome entraînant douleurs, raideur et décalcification peut se voir dans toute chirurgie de l’avant pied. L’atteinte correspond en fait à l’apparition d’une angulation entre le 1er rayon métatarsien qui s’oriente vers l’intérieur (métatarsus varus) et le gros orteil qui se décale vers l’extérieur (hallux valgus). Tout au plus, peut on reconnaître des “facteurs favorisants” qui peuvent s’associer pour expliquer la plus grande fréquence de survenue de cette pathologie chez certains patients. Les incidents post-opératoires liées à une prise d’appui intempestive sur l’avant-pied sont plus rares dans la mesure où sur le pied non opéré l’appui total est autorisé. Il semble plus intéressant de souligner les principes thérapeutiques qui sont régulièrement reproduits dans ce type de chirurgie, principes généraux qui sont inclus sous des noms de techniques différents. - Complications infectieuses : Les complications infectieuses faisant suite à une chirurgie de l’avant-pied sont très rares si le patient ne présente pas d’antécédents médicaux. En savoir plus Dossier : Questions/réponses : Les traumatismes du pied et de la cheville sont caractérisés souvent par des fractures.

Pied plat valgus, pied plat, pied étalé, pied creux

Hallux valgus : déformation du gros orteil, dévié vers les autres orteils De nombreuses causes peuvent expliquer la survenue d’un hallux valgus.

Deux grands profils de patients consultent pour un hallux valgus : La simple présence d’une déformation de gros orteil ne suffit pas à la considérer comme pathologique. Hallux valgus : bursite développée au sommet de la déformation Dans certains cas, la douleur ne se limite pas au gros orteil. Sans ignorer la dimension esthétique, il faut rappeler que la chirurgie orthopédique a pour but de restituer un pied fonctionnel. Il ne faut pas proposer de chirurgie préventive même si un hallux valgus risque de s’aggraver avec le temps. La chirurgie osseuse du pied est un acte majeur dont l’agressivité ne peut pas être mise au service d’un motif esthétique. Suite à l’opération le pied risque de gonfler et un œdème peut alors apparaître. Lors de la marche, le gros orteil peut ainsi bouger facilement et sans douleur pour s’adapter au terrain et à la chaussure. Cette déformation va entraîner votre gros orteil (hallux) vers l’extérieur (valgus) en direction du deuxième orteil. Un garrot peut être utilisé, pour interrompre temporairement l’arrivée de sang au niveau de la zone opératoire.

Pathologie la plus fréquente de la cheville et du pied et son traitement

Celui-ci peut être placé au niveau de la cuisse, de la jambe ou même de la cheville en fonction de la zone à opérer et du type d’anesthésie.

Dans les cas de déformation les plus importantes, ou de fragilité osseuse, une période sans appui de quelques semaines peut vous être demandée. un suivi post opératoire vous sera proposé par votre chirurgien, son rythme dépendra de votre geste opératoire et de votre évolution. Ainsi ce matériel chirurgical peut parfois nécessiter d’être réopéré en cas de déplacement post opératoire ou de complication propre. L’articulation entre le pied et le gros orteil peut présenter une déformation plus ou moins importante, on parle alors d’hallux valgus (figure 2). Cette chirurgie mini-invasive est moins traumatisante pour le pied que la chirurgie ouverte classique. Elle fait appel le plus souvent à une ostéotomie en chevron du 1° métatarsien avec varisation de la 1° phalange du gros orteil. Au départ, le fait d’avoir un avant-pied large (metatarsus varus), un gros orteil long (le “pied égyptien”), et des pieds plats prédisposent à cette déformation. Plus on opère tôt plus on en profite longtemps et moins le reste du pied et du membre inférieur subissent l’influence d’une désaxation du gros orteil. Si aucune amélioration n’est obtenue avec les méthodes précédentes et afin de redonner au gros orteil un axe normal, une intervention chirurgicale peut être pratiquée. L’homéopathie peut être éventuellement utilisée, après avis médical, pour le traitement de l’hallux valgus.